Élastique fitness | Quel tube de résistance est le meilleur ?

Élastique fitness | Quel tube de résistance est le meilleur ?

Les meilleures bandes de résistance
Notre choix. Bandes de résistance tubulaires empilables Bodylastics. …
Deuxième place. GoFit ProGym Extreme. …
Choix de mise à niveau. Ensemble de conditionnement physique économique avec bandes de résistance. …
Egalement excellent. Bandes de traction, de résistance et d’étirement assistées Serious Steel. …
Également très bien. Mini-bandes d’exercice Perform Better.

Les meilleures bandes de résistance

Les bandes de résistance sont des outils d’entraînement musculaire polyvalents. Elles sont légères et portables, et coûtent moins cher qu’un mois d’abonnement dans la plupart des salles de sport, mais elles peuvent améliorer considérablement les séances d’entraînement de musculation. Nous avons examiné 24 jeux de bandes et en avons testé 12. Nous avons constaté que les bandes de résistance tubulaires empilables Bodylastics sont les meilleures et les plus sûres à utiliser pour la plupart des gens. Si vous recherchez des super bandes pour l’aide aux tractions ou des mini bandes pour les exercices de thérapie physique, nous avons également des choix pour ces produits.

Les bandes de résistance tubulaires empilables Bodylastics comportent des dispositifs de sécurité intégrés que l’on ne trouve sur aucune autre bande que nous avons testée : Les cordes tissées placées à l’intérieur des tubes sont destinées à empêcher les étirements excessifs (une raison fréquente de la rupture des bandes), et devraient également éviter un rebondissement si un tube se fend. En plus de cinq bandes de résistance croissante (qui peuvent être utilisées en combinaison pour fournir jusqu’à 96 livres), l’ensemble comprend un ancrage de porte pour créer des points à différentes hauteurs pour tirer ou presser, deux poignées et deux sangles de cheville rembourrées. Il s’agit d’une configuration assez courante, mais nous avons trouvé que le kit Bodylastics était globalement de meilleure qualité que celui de la concurrence, et la société est l’une des deux seules que nous avons considérées qui vendent des tubes supplémentaires dans des tensions plus élevées. Ce kit à cinq bandes est facile à utiliser et est livré avec un manuel d’instructions détaillé, comprenant des liens vers des vidéos de démonstration d’exercices gratuits, ainsi que des entraînements sur abonnement sur le site Web et l’application de l’entreprise.

Si notre choix n’est pas disponible, nous vous recommandons le GoFit ProGym Extreme. Ce kit comprend quatre bandes tubulaires interchangeables de résistances croissantes qui peuvent être utilisées en combinaison (pour un total revendiqué de 140 livres), plus deux poignées caoutchoutées, deux sangles de cheville rembourrées, deux ancrages de porte, un manuel à reliure spirale et le meilleur sac de rangement que nous ayons vu pour contenir le tout. Les tubes de GoFit ne sont pas renforcés comme ceux de notre choix, et la société offre moins de matériel de formation. Nous avons apprécié que GoFit inclue deux ancrages de porte solides au lieu d’un seul, car cela signifie que vous n’avez pas à déplacer l’ancrage aussi souvent entre les exercices.

Si vous utilisez des bandes de résistance comme principal outil d’entraînement de la force, envisagez le pack Economy Fitness Training avec bandes de résistance. Les entraîneurs que nous avons consultés ont tous choisi ce kit comme leur préféré. Au lieu de tubes, ses quatre superbandes – deux pour chacun des deux niveaux de résistance – sont de grandes boucles continues en caoutchouc qui sont plus durables que la plupart des tubes moulés. Le kit est livré avec deux poignées recouvertes de mousse, qui peuvent être fixées aux bandes pour leur donner la même utilité qu’un ensemble de tubes, ainsi qu’un ancrage polyvalent que vous pouvez utiliser dans un montant de porte ou autour d’un objet fixe (par exemple, un poteau de clôture) pour vous entraîner à l’intérieur ou à l’extérieur. Les bandes seules peuvent être utilisées pour des tractions assistées ou pour ajouter de la résistance à certains exercices. Ces bandes offrent plus de résistance que la plupart des tubes et peuvent être empilées pour obtenir encore plus de tension. Le kit comprend un programme d’entraînement de départ de quatre semaines, et vous pouvez acheter des conseils supplémentaires sur le site Web de la société. Si vous souhaitez bénéficier de la polyvalence des tubes à poignée et des superbandes, voici le kit qu’il vous faut.

Les bandes de traction, de résistance et d’étirement assistées Serious Steel sont des boucles continues en latex plutôt que des tubes moulés. Comme la plupart des superbandes, celles de Serious Steel sont vendues à l’unité ou en jeux. Le jeu de quatre bandes que nous avons testé comprenait des bandes allant d’une résistance annoncée de 5 livres à 120 livres, ce qui les rend utiles pour les progressions de tractions assistées ainsi que pour les étirements et l’ajout de résistance à certains exercices. En fonction de vos besoins, vous trouverez peut-être la plus grande bande de ce jeu moins utile ; dans ce cas, nous vous suggérons d’envisager le jeu de trois bandes, moins cher. Bien qu’un manuel papier ne soit pas inclus, le PDF de 25 pages sur le site Web de la société fournit de nombreuses instructions pour vous aider à démarrer. Enfin, les bandes ont un toucher poudreux qui les rend moins faciles à saisir que d’autres superbandes que nous avons testées.

Avec un diamètre de 10 pouces, contre 12 pouces pour les autres mini-bandes, les Perform Better Exercise Mini Bands ont été en mesure de fournir plus de tension que la concurrence tout au long des gammes de mouvements de nos exercices de test, car leur tension se déclenche plus tôt grâce à leur longueur plus courte. Par exemple, pour les exercices qui nécessitent de mettre une bande autour de vos deux jambes en même temps, les bandes Perform Better sont plus serrées que la concurrence dès le début, laissant peu ou pas de mou à prendre dans le mouvement de l’exercice avant que la tension ne commence. Bien que les personnes de grande taille puissent avoir un peu plus de mal à s’y glisser.

Et bien que le kit Perform Better soit livré avec quatre bandes contre cinq pour la plupart des autres, il “manque” la bande la plus légère, qui n’est pas si fonctionnelle que cela pour la plupart des gens.

L’entraînement avec des bandes élastiques est-il bon ?

Il a été démontré que les programmes d’entraînement utilisant des bandes élastiques améliorent la force et la puissance maximales après 7 semaines. Les bandes élastiques produisent un profil longueur-tension curviligne. Il a été démontré que les bandes élastiques augmentent l’activité musculaire excentrique, la RFD excentrique et l’impulsion excentrique.

ENTRAÎNEMENT AVEC RÉSISTANCE ÉLASTIQUE
Bien que très populaire et utile, l’entraînement par résistance élastique est mal compris.

Alors que l’utilisation de l’entraînement par résistance élastique pour améliorer les performances a augmenté ces dernières années, cet outil d’entraînement est utilisé dans certains environnements sportifs depuis des décennies. Il a été démontré à plusieurs reprises que les programmes d’entraînement de courte durée améliorent la force et la puissance des athlètes, qu’ils soient entraînés ou non. Malgré cela, le manque de connaissances communes concernant la manière dont les bandes élastiques peuvent réellement affecter les performances et ainsi améliorer ces qualités de force et de puissance est alarmant. De plus, comme il existe une incertitude quant à la charge supplémentaire appliquée à la barre par les bandes au cours d’un exercice, non seulement le choix d’une bande appropriée est une tâche difficile, mais le contrôle de la charge devient encore plus compliqué. Par conséquent, le tableau 1 fournit un ” guide ” simple des relations longueur-tension d’une variété de bandes et peut être téléchargé et imprimé pour être utilisé dans les salles de gym.

Qu’est-ce que l’entraînement par résistance élastique ?
Ces dernières années, la popularité de l’entraînement par résistance élastique (ERT) semble avoir augmenté, bien qu’il soit utilisé depuis des décennies dans des sports tels que la dynamophilie. L’entraînement avec des bandes élastiques est classé dans une méthode d’entraînement connue sous le nom d’entraînement à résistance variable. Ce style d’entraînement comprend :

L’entraînement à résistance élastique
Entraînement avec résistance en chaîne
Lorsqu’un exercice est complété par des bandes ou des chaînes, cela entraîne une “variation” de la charge soulevée tout au long de l’amplitude du mouvement, d’où le nom d'”entraînement à résistance variable”. À première vue, lorsque ces outils sont utilisés comme une force de résistance, ils augmentent la charge soulevée de manière linéaire. Cependant, leurs schémas de charge sont différents. Les bandes élastiques présentent une relation longueur-charge curviligne, tandis que les chaînes présentent une relation linéaire beaucoup plus simple.

L’entraînement par résistance élastique peut-il améliorer les performances ?
Bien que l’entraînement avec des bandes soit devenu très populaire, il semble y avoir un manque de connaissances fondamentales sur l’utilité et l’application de cette méthode. Par exemple, comment l’ERT affecte la production de force, et si oui ou non ils peuvent améliorer la force maximale chez les individus non entraînés et entraînés.

Dans de nombreux cas, l’ERT est couramment utilisée pour améliorer la capacité d’un athlète à surmonter le “point de blocage” d’un soulèvement ou pour augmenter la production de force dans les derniers stades de l’exercice (c’est-à-dire les amplitudes finales de mouvement). Nous reviendrons sur ces deux points dans les dernières parties de cet article, lorsque nous décrirons les caractéristiques de l’ERT pendant le back squat.

Force

Il a été démontré que l’ERT améliore la force maximale au développé couché et au back squat après un programme de 7 semaines. En outre, ils n’ont pas signalé d’augmentation de la surface de section transversale des muscles et ont suggéré que ces améliorations pouvaient être liées à des adaptations neurales.

Puissance

Des améliorations de la puissance ont également été enregistrées lorsque les athlètes utilisaient des charges proches de 85 % du maximum de répétition du back squat après 7 semaines d’entraînement. Ces améliorations de la puissance de sortie sont également soutenues par ceux qui ont signalé de fortes augmentations de la puissance moyenne du bas du corps, mais pas du haut du corps.

Comment l’entraînement par résistance élastique affecte-t-il les performances ?
Il est important de noter que cet article traite de l’utilisation des bandes élastiques à des fins de résistance et non d’assistance, sauf indication contraire. Pour les besoins de la discussion, et parce que la majorité des recherches ont été menées sur ce sujet, le back squat avec des bandes élastiques de résistance sera l’exemple d’exercice utilisé dans cet article.

Phase concentrique

Transition excentrique-concentrique (SSC)

Pendant cette phase de transition, ou cycle d’étirement-raccourcissement (CES), comme la résistance élastique augmente l’activité musculaire et le taux de charge pendant la phase excentrique, on pense souvent qu’il y aura une augmentation du stockage de l’énergie élastique et donc une amélioration de la performance concentrique suivante. En d’autres termes, l’assistance des bandes élastiques pendant la descente est censée charger le SSC excentrique-concentrique dans une plus grande mesure que les poids libres seuls, et donc améliorer la partie concentrique suivante du soulèvement. Par conséquent, il est quelque peu rationnel de supposer qu’il peut y avoir une augmentation du taux de développement de la force concentrique (RFD), cependant, cela ne correspond pas à la recherche qui suggère que l’ERT n’améliore pas le RFD concentrique.

Cela dit, il faut tenir compte d’un aspect très important : ces deux auteurs n’ont mesuré que la DFR moyenne, et non la DFR de pointe ou à tout intervalle de temps. Comme les bandes élastiques ralentissent les dernières phases du mouvement concentrique, l’utilisation d’une DFR moyenne peut masquer toute amélioration de la DFR précoce (c’est-à-dire la DFR au début de la phase concentrique). Par conséquent, il est possible que les ERT n’améliorent pas la RFD moyenne, mais qu’ils améliorent la RFD au début du mouvement, bien qu’aucune recherche n’ait encore validé cette hypothèse. A l’appui de cette affirmation, les chercheurs ont rapporté une augmentation de la puissance de pointe suite à l’utilisation de l’ERT – bien qu’ils n’aient pas identifié à quel moment de la phase concentrique ils ont atteint la puissance de pointe (par exemple, au début, au milieu ou à la fin).

Point d’achoppement

De nombreux entraîneurs de force et de conditionnement physique utilisent souvent l’ERT pour surmonter la partie la plus faible de l’exercice, connue sous le nom de “point de blocage”. C’est dans ce segment de tout exercice que les leviers articulaires sont à leur position la plus faible, ce qui, à son tour, détermine le poids maximal qu’un athlète peut soulever.

Dans le prolongement du point précédent, on pense que l’utilisation de bandes élastiques améliorera le RFD à un stade précoce et/ou modifiera le désavantage mécanique du point de blocage, améliorant ainsi la capacité de l’athlète à le surmonter. La première de ces deux raisons (c.-à-d. le DFR au stade précoce) a déjà été abordée. Pour réduire le désavantage mécanique du point d’accrochage, les bandes élastiques doivent être utilisées comme une force d’assistance plutôt que comme une force de résistance.

Cela signifie qu’il faut utiliser les bandes pour rendre la partie concentrique du soulèvement plus facile, et non plus difficile, en les plaçant simplement au-dessus de la barre au lieu de dessous. Dans ce cas, on pense que les bandes offrent un certain degré de déchargement et peuvent aider à l’accélération de la barre – aidant l’athlète à surmonter le point de blocage. Bien qu’il s’agisse d’une idée répandue, à notre connaissance, aucune preuve scientifique ne vient étayer cette théorie.

Pour étayer cette théorie, étant donné qu’il a été démontré que les ERT à long terme améliorent la force maximale, on peut suggérer qu’ils facilitent les gains de force maximale et, par conséquent, aident à surmonter le point de blocage.

Amplitude finale du mouvement

Le profil longueur-charge des bandes élastiques signifie qu’avec une augmentation de la longueur d’étirement, il y a une augmentation de la tension de la bande pour résister à cet étirement. En d’autres termes, plus la bande est étirée, plus sa résistance à l’étirement augmente. Pour cette raison, les entraîneurs utilisent souvent des bandes élastiques pour augmenter la force d’un athlète à l’extrémité du mouvement (c’est-à-dire la partie supérieure de l’exercice), car c’est là que les bandes offrent la plus grande résistance.

On prétend souvent que l’augmentation de la résistance vers la fin de l’amplitude du mouvement (ROM) augmentera la demande neuromusculaire et entraînera donc une production de force plus importante. Théoriquement, une production de force plus élevée équivaut à une probabilité accrue de gains de force. En fait, on a constaté que les athlètes entraînés produisaient à la fois une force et une puissance maximales plus élevées lorsqu’ils utilisaient des bandes plutôt que des poids libres seuls. Cependant, ce n’est pas toujours le cas, car la réalité est bien plus complexe.

Il a été suggéré que la production de force tout au long de la partie concentrique d’un exercice peut en fait être réduite, du moins chez les athlètes plus faibles ou non entraînés, car la résistance variable des bandes élastiques provoque des oscillations plus importantes (c’est-à-dire des mouvements/tremblements), et nécessite donc un degré de stabilisation plus élevé. L’idée que les bandes élastiques augmentent la co-contraction agoniste-antagoniste serait également soutenue par cette théorie, car elles permettent d’atteindre un degré de stabilité plus élevé.

Par conséquent, la charge variable des bandes élastiques peut augmenter le besoin de stabilisation, et donc réduire la capacité de l’athlète à produire une force. En théorie, cela peut affecter les athlètes ayant moins d’expérience d’entraînement et/ou de force que les athlètes plus expérimentés et plus forts. Cela remet donc en question la nécessité d’un niveau optimal de stabilité comme condition préalable à l’amélioration de la force maximale lors de l’utilisation de bandes élastiques. Cela dit, il est important de comprendre qu’aucune recherche empirique n’a été menée sur ce concept. Enfin, les exigences de stabilité des bandes élastiques suggèrent qu’elles peuvent constituer un outil efficace pour la rééducation.

Phase excentrique

Activité musculaire et RFD

Pendant la phase excentrique d’un exercice, les bandes élastiques tentent de se rétracter et fournissent ainsi une force d’assistance vers le bas. Deux études ont montré une augmentation de l’activité musculaire pendant la phase excentrique de différents exercices avec des bandes élastiques. L’augmentation de l’activité musculaire peut accroître le taux de charge pendant le SSC excentrique-concentrique, y compris le RFD excentrique et l’impulsion excentrique.

En fait, une étude a montré une augmentation de la RFD excentrique et de l’impulsion excentrique suite à l’utilisation de bandes élastiques pendant la phase excentrique d’un exercice. Une RFD excentrique plus élevée a été associée à plusieurs reprises à de meilleures performances de saut, et il a même été suggéré qu’elle était un meilleur prédicteur des performances de saut que la RFD concentrique. En outre, il a également été déterminé que l’impulsion excentrique est l’un des composants essentiels de la performance du saut vertical.

Dans l’ensemble, les bandes élastiques peuvent être un outil efficace pour améliorer la partie concentrique d’un exercice en facilitant certains aspects de la phase excentrique (c’est-à-dire l’activité musculaire, la DFR excentrique, l’impulsion excentrique et le taux de charge). C’est simplement le recul des bandes élastiques qui peut améliorer ces aspects de la phase excentrique, car il fournit une composante d’assistance/accélération à la barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.